Petit manuel pour écrire des haïku : brachylogie

2 Une brachylogie est un " vice d'élocution qui consiste dans une brièveté excessive, et poussée assez loin pour rendre le style obscur " ou encore " une variété d'ellipse qui consiste à ne pas répéter un élément précédemment cité. [...] L'obscurité de la brachylogie peut avoir une importance esthétique " (Gradus, p. 96).

Un zeugme est " une figure de syntaxe qui consiste à réunir plusieurs membres de phrase au moyen d'un élément qu'ils ont en commun et qu'on ne répétera pas. Le zeugme comprend l'adjonction et la disjonction ". Une autre définition est celle-ci : " Le mot sous-entendu n'est pas conforme au terme exprimé (Morier). C'est ce que Fontanier et Littré appellent zeugme composé " (Gradus, p. 473).

Un louchement est un " défaut de clarté dans le raccord des segments du discours. Une phrase ou un syntagme paraît pouvoir se rapporter au segment précédent alors qu'il se rapporte à un autre segment. [...] Il s'agit d'une ambiguïté syntaxique. On parle de construction louche parce que le syntagme paraît regarder des deux côtés à la fois " (Gradus, p. 279).

Une adjonction est une " sorte d'ellipse par laquelle on retranche, dans une section de phrase, un mot exprimé dans une section voisine. Littré " (Gradus p. 26).

Je vous laisse établir vous-même les liens entre la théorie et mes exemples et en tirer vos conclusions.

Pour continuer votre lecture
vous devez

fermer cette fenêtre

WebAnalytics